7 conseils indispensables pour vos achats en ligne

Noël approche et avec lui, ses nombreux cadeaux. Pendant cette période, la tentation de faire « clic – clic » sur les sites de ventes en ligne est grande et on comprend pourquoi.  Se noyer dans la foule qui envahit les magasins n’est pas pour tout le monde une partie de plaisir.

Mais avant de vous lancer dans les achats compulsifs en ligne, quelques règles s’imposent. En voici 10, qui je l’espère vous aideront à cliquer en toute sérénité.

credit-card-600

1- Ne commandez jamais sur des sites non sécurisés.

Cette règle peut paraître évidente, mais de nombreuses personnes se font encore « avoir » en donnant leurs coordonnées bancaires sur des sites non sécurisés. Mais comment reconnaît-on un site sécurisé ?

Pour reconnaître un site sécurisé, il faut vérifier que son adresse commence par https et non http. C’est le petit « s » qui fait toute la différence. En réalité, on devrait parler de sites cryptés plutôt que sécurisés, car dans une connexion https, les données sont cryptées, ce qui les rend inutilisables pour une personne qui tenterait de les intercepter illégalement.

Souvent, un petit cadenas apparaît, mais là encore, il faut se méfier, car une image de cadenas sur la page ne signifie pas forcément qu’il est sécurisé.

 

2- Choisissez le bon mode de paiement.

Lors de la finalisation de votre achat, tous les modes de paiement ne se valent pas.

Les paiements par PayPal, sont simples et rapides, mais ce ne sont pas les plus sûres. Si vous utilisez un système de type PayPal, n’utilisez pas votre adresse mail principale. Moins votre adresse mail sera connue et moins il y aura de personnes tentées d’utiliser frauduleusement votre compte. Choisissez également un mot de passe en béton, si possible différent de celui que vous utilisez habituellement, avec des chiffres, lettres majuscules et minuscules. Essayez tout de même de vous en souvenir …

PayPal peut aussi vous abonner à un prélèvement automatique mensuel, alors soyez vigilant et lisez bien ce que vous êtes entrain d’acheter.

PayPal n’a pas que des mauvais côtés, en cas de litige, il offre une très bonne couverture et ne vous posera pas de problèmes, a priori, pour vous rembourser.

Les cartes prépayées ou virtuelles proposées par certaines banques sont un moyen très sûr de paiement, mais hélas, trop peu de sites les acceptent sur internet.

Le paiement direct en ligne, en passant par le système de paiement d’une banque est très sécurisé. La banque vous envoie souvent un code sur votre téléphone pour vérifier votre achat. La fraude est dans ce cas quasi impossible, mais certaines banques tarifient les transactions, ce qui renchérit le prix de vos achats en lignes.

Enfin certains sites marchands, comme Amazon, conservent vos données bancaires. C’est par la suite très utile pour faire second achat, mais si le site se fait pirater, vos coordonnées bancaires risquent de tomber dans de mauvaises mains. Si on peut faire confiance à une grosse enseigne comme Amazon (quoi que…) il n’en est pas de même des petits sites qui n’ont pas les moyens d’assurer la sécurité des données. Cette façon de procéder est donc à réserver aux « gros sites ».

 

3- Donnez seulement les informations nécessaires.

Lors d’un paiement en ligne par carte bancaire, le site sera amener à vous demander votre numéro de carte bancaire, sa date d’expiration, le cryptogramme (3 derniers chiffres au dos) et éventuellement le nom du titulaire. Tout autre information relève de l’arnaque, en particulier, on ne doit jamais vous demander votre code secret à 4 chiffres que vous utilisez aux distributeurs de billets.

Enfin, il faut savoir que les sites qui conservent vos coordonnées bancaires (c’est le cas d’Amazon), ne doivent jamais vous demander le cryptogramme.

 

4- Préférez les sites français ou européens.

Ce n’est pas uniquement par préférence communautaire que je vous conseille d’acheter en France ou en Europe, car l’achat en dehors de la communauté européenne peut réserver de mauvaises surprises.

Tout d’abord certaines extensions de domaines comme .ru ou . pl ont très mauvaises réputations. ça ne veut pas dire qu’il n’y a que des escrocs dans ces pays, mais il est vrai que certains pays de l’est renferment une communauté de pirates informatiques importante, donc méfiance.

Il faut aussi compter en terme de transport. Plus un colis vient de loin et plus il a de chance de ne pas arriver et en plus ce n’est pas bon pour la planète :). Les produits commandés en Chine, à Taïwan ou Hong Kong sont souvent à des prix inégalables, mais ils n’arrivent pas toujours. Alors si vous commandez là-bas et que le colis arrive, tant mieux, sinon tant pis …

Les frais de ports doivent aussi être pris en compte dans le coût de votre achat. La France n’est pas très compétitive en la matière et il est surprenant de constater que des objets venant de Chine ont des frais de ports, très en dessous du colissimo français, mais c’est peut-être aussi pour cela qu’ils n’arrivent pas toujours. La Grande Bretagne offre des services de livraison de colis très compétitif, quand à l’Allemagne est elle à peu près au niveau de la France, selon le type d’envoi.

Enfin, des Pays comme les Etats-Unis d’Amériques ont des frais d’envoi très élevé et une douane particulièrement stricte. Les frais de ports sont alors élevé et le colis peut être retenu à la douane.

Comme vous le constatez, le problème est complexe et il vaut mieux se restreindre à l’union européenne pour ses achats courants.

 

5- Scrutez les techniques marketing du site.

Les techniques de ventes en ligne d’un site web vous donneront une idée générale sur l’honnêteté du vendeur. A force de parcourir internet, je me suis fait une opinion sur les différents commerces qui s’y pratiquent et leurs tenanciers. Et pour moi, il est évident que plus un site est commercialement agressif, moins on peut lui faire confiance. Plus il y des d’ombre dans sa démarche et plus il faut être vigilant.

Par exemple, certains sites vous donnent avec votre panier les frais de ports. D’autres obligent le client à s’inscrire et ne donne les frais de ports qu’au moment de payer. Cette pratique contraint l’acheteur à donner beaucoup d’informations sur lui et le contraint presque à finaliser son achat, sinon il aura l’impression d’avoir fait tout ça pour « rien ». Ce sont des pratiques que je n’apprécient guère et j’évite ces sites.

D’autres sites, cette fois vraiment malhonnête, vous inscrivent à un abonnement mensuel, lorsque vous payez avec PayPal. Vous pouvez vous retrouver débité d’une somme rondelette tous les mois, sans même vous en rendre compte.

Alors croyez-moi, pour une bonne expérience de l’achat en ligne, choisissez les sites dont le marketing est raisonnable.

 

6- Comparez les prix.

Une des bases du commerce consiste à comparer les prix. Un prix barré n’est pas toujours synonyme de bonne affaire. Il est très facile pour un commerçant, en ligne ou pas, de gonfler ses prix pour proposer une réduction alléchante aux clients. Donc avant de cliquer, comparer les prix d’un même article sur différents sites. Les comparateurs de prix pourrait-être une solution, mais malheureusement, ils ne sont pas tous fiables et mettent en avant des liens sponsorisés…

Finalement, pour bien acheter en ligne, il faudra quand même y consacrer un peu de temps.

 

7- Surveillez son compte.

Si malgré toutes vos précautions, vous vous faites quand même pirater sur le web, rien n’est perdu.

Commencez, par surveiller votre compte et repérez toutes les transactions suspectes, même les petites sommes qui n’éveillent pas a priori l’attention.

Si vous pensez avoir été victime d’une fraude, faites immédiatement opposition. Tous les achats fait après l’opposition ne seront pas pris en compte et les fonds prélevés sur votre compte sont couverts à partir de 150 euros par votre banque. En pratique dès zéro euros, si vous n’avez pas été négligeant (si vous n’avez pas laissé traîné votre carte et que vous avez suivi les conseils ci dessus), vous serez remboursé par votre banquier.

Des sites de paiements comme PayPal offrent aussi leurs propres garanties de remboursement en cas de fraude et plafonne les montants qui peuvent être prélevés.

 

Cette liste pour vous aider à faire vos achats en ligne est terminée. Pour conclure, je vous direz que pour ma part j’achète sur internet et je dors très bien la nuit. Ce n’est pas très rationnel, mais je pense qu’il ne faut pas être trop catastrophiste, cela attire les mauvaises choses.

Alors faites-vous plaisir et joyeuses fêtes à tous.

 

Ces articles pourraient vous intéresser :

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus :
convertir video
Convertissez tous vos fichiers vidéo sans problème en ligne

Peut-être avez-vous déjà, comme moi, perdu beaucoup de temps avec vos vidéos. Convertir une vidéo d'un format dans un autre,...

google_outils-web
Changez le logo de Google pour les recherches.

Ça y est ! Google vient de changer son logo et voici, en avant première, à quoi il ressemble :...

banniere flash
5 générateurs flash pour créer des bannières en ligne.

Voici un petit article vous présentant 5 sites pour créer des bannières Flash facilement. Pour des animations flash plus importante, je...

Fermer